Qu’est-ce que l’hypertension?

La tension artérielle correspond à la pression du sang dans les artères, lorsque le sang circule dans l’organisme. Deux mesures sont requises afin de déterminer le degré de tension artérielle : la tension artérielle systolique (SYS), lorsque le cœur contracte, et la tension artérielle diastolique (DIA), lorsque le cœur se relâche. Généralement, ces valeurs s’expriment en mmHG (mm de mercure).

L’hypertension survient lorsque les artères deviennent étroites à cause de dépôts ; la pression du sang contre les parois des artères devient supérieure à la normale.

Illustration d’une TA normale comparée aux différentes étapes de l’hypertension


Niveaux d’hypertension selon l’OMS

Tension artérielle (mmHg)Trop basseValeurs normalesGrade 1 Hypertension légèreGrade 2 Hypertension modéréeGrade 3 Hypertension sévère
SYS = systole (valeur du haut)inférieure à 100jusqu’à 134135-159160-179≥180
DIA = diastole (valeur du bas)inférieure à 60jusqu’à 8485-99100-109≥110

L’hypertension n’est pas une fatalité et on peut tout à fait vivre avec si elle est traitée en temps opportun. Mais l’un des problèmes majeurs de l’hypertension, c’est qu’elle ne se manifeste presque jamais par des symptômes. On peut donc l’ignorer jusqu’à ce que des complications surviennent à un stade avancé, notamment un AVC ou une crise cardiaque. Nous estimons qu’une personne sur deux souffrant d’hypertension l’ignore. C’est pourquoi il est important de commencer à vérifier sa tension artérielle régulièrement à domicile dès l’âge de 40 ans.

Les causes de l’hypertension sont généralement inconnues. L’hérédité et l’âge jouent un rôle. Toutefois, nous savons aujourd’hui que certains comportements de notre vie quotidienne peuvent influencer négativement notre degré de tension artérielle, citons entre autres l’obésité, le sel, la cigarette, l’alcool, le manque d’exercice physique.

Chiffres clés

  • Dans le monde, 1 adulte sur 3 souffre d’hypertension*
  • 1 personne concernée sur 2 l’ignore*
  • Principal facteur des maladies cardiovasculaires (= 45 % de la mortalité en Occident)*

* Source : Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.)